Les trésors d'Elodieriana

Hors de l'ordinaire dites-vous?

02 mai 2005

Ouagadougou

Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, ville qui est en plein effervescence depuis quelques temps, surtout depuis le dernier Sommet de la Francophonie. À quelques milliers de mètres au dessus de la terre, l'hotesse de l'air annonce l'atterissage dans 15 minutes. L'écran de télé devant nous annonce 28 degres. Il était 10h30 du soir.  J'enlève mon pull, attache ma ceinture et range la tablette devant moi.
Arrivée à l'aéroport, c'est la queue dans la chaleur: première acclimatation. Arrivée dans ma chambre d'hôtel: soulagement! J'ai droit à l'air climatisé. Dodo après un long voyage.
La ville de Ouaga est assez bruyante par endroit, et polluée également. Je me suis sentie un peu étourdie en marchant dans la rue avec tous ces motocyclettes qui filent à vive allure devant moi....les conducteurs avaient un machin-truc-bidule bleu sur la bouche...sans doute pour se protéger de la fumée d'échappement. Mais surprise, il y a rarement des accidents. Les gens sont quand même courtois et à aucun moment je ne me suis fait assaillir par des mendiants ou vendeurs.  J'ai fait un petit tour au marché, proche du quartier administratif (malheureusement incendié un an plus tard). Pas loin, j'ai pu aller dans un cybercafé pour avertir mes proches que j'ai chaud. ouagadougoumapMon ami-chauffeur me conduit très vite à travers la ville et me fait voir la BACB, la place des cinéastes, le rond-point des Nations Unies et finalement l'Université où je m'emerveille devant un auditorium à ciel ouvert et de terre rouge. Le lendemain, une amie décide de m'amener un peu en dehors de la ville. Nous avons visité le Parc animalier de Ziniaré (50 km) qui se trouve en fait à l'intérieur même du palais présidentiel (domicile du Président Campaoré), j'y ai vu zèbres, lions, girafes....et des hyènes qui bizarrement ont accepté de se faire donner des calins. Sur le chemin du retour, nous décidons de bifurquer vers Laongo pour admirer les sculptures de granit de Laongo (30 km) que vous pourrez admirer dans mon album photo. Avec la chaleur, je ne peux pas me permettre de rester trop longtemps dehors. En tout cas, je ne vous conseille pas de faire le voyage vers le mois de Mars et Avril comme moi.
sculpturedialogue1Le chauffeur est ponctuel, tôt le matin, il vient nous chercher voir des crocodiles sacrés. Le voyage fut long à cause de l'état des routes mais ah que ca valait la peine. Nous sommes arrivés à Bazoulé devant des dizaines (centaines?) de crocodiles, vieux de quelques centaines d'années et qui apparement, n'ont pas si faim que ca. J'en ai caressé un.  Pas loin, j'ai pu m'assoeir sur une.....tortue. Maintenant, il fallait que je revienne au but principal de mon voyage : le travail. J'avais des réunions tous les jours, on nous servait un repas de lion midi et soir (c'était vraiment bon) et on allait en ville le soir pour boire la bière Flag et manger de bonnes brochettes. flag
Avant de quitter le pays des Hommes intègres, il faut absolument ramener des artisanats, c'est l'endroit pour cela et la qualité est très bonne. Je suis allée au Carré des artisans m'acheter des statuettes de bronzes, du batik, une épée, un sac en peau de chèvre, un chapeau typique...et j'ai visité tous les ateliers du site. Par la suite, je suis allée me rafraichir avec du bon jus de gingembre.
J'ai quitté Ouaga avec un pincement au coeur, j'y reviendrai en m'octroyant plus de temps pour apprécier le pays.

Adresses utiles:
Pierre Venuat, un super site très informateur.
Précautions, bon à savoir mais ne pas trop s'en préoccuper.

Bon voyage!
PHOTOS

Trouvé par elodieriana à 11:36 - Chroniques Voyages - Pirates [4] - Permalien [#]

Pirates

    J'ai passé qqs années en Afrique de l'Ouest et c'est une expérience unique en son genre. Par ailleurs, j'ai pleins de copains burkinabés et j'ai noté une certaine ressemblance dans le comportement par rapport aux malgaches...
    Bref, ils sont parmis les plus sympas de cette région de l'Afrique !

    Volé par Marc, 29 mars 2006 à 17:31
  • c'est vrai!! je pensais que mon conjoint (canadien blanc) allait se faire assiéger par des mendiants comme à Antananarivo mais ce ne fut pas le cas. Nous avons vagabondé dans la ville sans se faire épier

    Volé par elodieriana, 29 mars 2006 à 19:22
  • tsy misy

    Rehefa te hihome sy falifaly aho dia mamaky ity adalananao ity, fa tsy azoko ilay hoe tsy niavy tamin'ireo tendrimbohitra 12, rehefa aty lavitra aty isika dia citoyen du monde, fa rehefa any Vohitsara dia gasy miaraka ny blems rehetra. Salut, mitsiky foana aho mahita ity blog-nao ity.Koto

    Volé par koto, 06 septembre 2006 à 09:14
  • Un séjour inoubliable

    Moi aussi j'y ai été dans ce beau pays enclavé et semi-désertique. La richesse de ses habitants et de son Art vaut tout l'or du monde!

    Volé par politis, 02 mai 2005 à 11:44

Voler un trésor