Les trésors d'Elodieriana

Hors de l'ordinaire dites-vous?

05 avril 2006

Madagascar aux Vues d'Afrique

Ce n'est pas pour rien qu'on dit que Montréal est la ville des Festivals. Qu'il fasse un froid polaire ou une chaleur épouvantable, des festivals sont organisés un peu partout dans la ville à longueur d'année. On ne s'ennuie pas et heureusement, il y a toujours des facilités pour que ca ne coûte pas trop cher.

affiche2006Cette année encore, il y a le Festival Vues d'Afrique. Tout ceci a commencé quelques années passées en 1985 et ceci en collaboration avec le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) que j'ai déjà cité dans mes chroniques voyages sur le Burkina, ou précisément sa capitale. À mon bureau, il y a des affiches un peu partout de ce Festival sur les mur. Ces affiches sont tellement belles que les gens les utilisent pour décorer leur bureau. De toute façon, plus de la moitié de notre personnel sont d'origine étrangère et la diversité culturelle est très bien marquée. Nous avons même une soirée spéciale lors des Vues d'Afrique...sur invitation s'il vous plaît!

Nous avons l'honneur cette année d'acceuillir deux documentaires malgaches:

picard2Madagascar: Terre des missionaires
Cinéma Beaubien
21 avril à 15h00
25 avril à 18h15
BANQ
22 avril à 21h15

tankafatraTankafatra
Cinéma Beaubien
21 avril à 13h00
23 avril à 13h00
   
    
   
   
    
   

Madagascar: Terre des missionaires
Nadine Picard
"De sa terre natale, l'Alsace, l'auteur part à Madagascar sur les traces de son oncle qui fût missionnaire dans ce pays. Sa quête sur l'enjeu des conquêtes des terres et des âmes au siècle passé l'a amené à entreprendre ce grand voyage initiatique au cour du fantastique religieux malgache et des interpénétrations avec la christianisme. Des vestiges de la colonisation au renouveau de la foi chrétienne, elle retrace l'histoire d'une rencontre entre les missionnaires venus évangéliser la terre des ancêtres et le culte de possession des sorciers malgaches."

Tankafatra
Hery A. Rasolo
"Rakotomanga, alias "Rapiedidy", paysan de "TANKAFATRA", ou "La-ville-du-message", s'était toujours étonné de la mainmise du christianisme sur les terres de ses Ancêtres. Il profite de la venue de Rasolo (le réalisateur) pour montrer à ses compatriotes ainsi qu' aux Amis-au-delà-des-mers, un aperçu de la vie des paysans de l'Imerina. Rakotomanga va vous décrire le "famadihana", ou le renouvellement de linceul des morts, un des rites de la religion traditionnelle malagasy."

Trouvé par elodieriana à 22:51 - Ma vie de Montréalaise - Pirates [0] - Permalien [#]

Pirates

Voler un trésor