Les trésors d'Elodieriana

Hors de l'ordinaire dites-vous?

22 avril 2007

Barcelone

D'ici, je suis passée par et j'atteris à Barcelone.

Fatiguée mais excitée de passer quelques jours loin du froid et seule avec mon mari, j'étais assise sur ma grosse valise rouge, sandwich à la main devant la section Arrivée de l'aéroport de Barcelone. Mon mari vient me rejoindre pour 4 jours de plaisir, à-la-va-vite comme on sait bien le faire. Après quelques baisers, accolades et mots doux, nous trainons nos valises pour prendre l'aérobus vers la Place de la Catalunya. Notre hôtel est en plein Rambla. Nous aurons pu prendre le bus ou le train mais nous n'avons pas eu le goût de passer quelques minutes à trouver le bon bus et de traverser entre les deux terminaux pour marcher jusqu'au train. Pour 1 Euros de différence, je vous conseille de prendre l'aérobus, frais payant dans le bus et préciser au chauffeur que vous allez à la Place de la Catalunya. Notre hôtel était modeste, sans télé ni frigo mais très propre, on y reste pour dormir et la propreté est primordial. Pour habiter sur la Rambla, il faut éviter les chambres avec des fenêtres qui donnent directement dans la rue. Car la nuit, Barcelone grouille et il est difficile de prendre sommeil.

barcelona_map1

2007_378 La Rambla et le Barri Gotic

Nous décidons de rester non loin de la Rambla, c'est-à-dire le2007_473 quartier de la Ciutat Vella. Une balade sur la fameuse rue Rambla est nécéssaire de la Place de Catalunya à la statue de Christophe Colomb (Colon), une rue qui fourmille de petit kiosque attrape-touriste, de piétons et de jolies jeunes dames qui essaient de vous filer des pamphlets dont je refuse systématiquement puisqu'on m'a bien prévenue: Elles sont expertes pour dérober vos biens en quelques minutes. Avant d'entamer notre marche dans le Barri Gotic, nous arretons au marché de la Boqueria. C'est un marché colorée de fruits, de charcuterie et de bonbons. Je m'approvisionne en amandes et fruits...pour préparer la grande marche qui nous attends pour les prochains jours. Il est facile de se perdre dans ce quartier avec ces petites ruelles occupées en toile d'araignées. Nous entamons le Chemin de la Boqueria, passons par le Banys Nous devant toutes sortes de petits bars à tapas et commençons notre périple par la Cathédrale. L'intérieur représente le vrai gothique catalan qui fourmille de touristes muets devant la messe qui se donnait à ce moment. Une petite marche à pas saccadé et nous sommes arrivés à la Plaça del Rei. Reconnue pour être une des plus belle places intérieures de Barcelone, je la trouvai ennyuante, coinçée entre des murs géants et une petite ruelle inconnue. Nous sommes tellement préssés que nous n'avons pas pris la peine de rentrer dans le Musée d'historia de la Cuitat, pour voir des ruines2007_433 que moi personnellement j'en avais vu des vrais à ciel ouvert à Jérusalem. À ma grande surprise, mon mari n'a pas été non plus intéréssé de rentrer dans les musées, lui fanatique d'histoire. Nous continuons notre 2007_431chemin sur Jaume et arrivons par surprise du Parc de la Ciutadella devant un grotesque Arc de Triomphe vide de touriste mais peuplé de jeunes vieux monsieurs qui jouaient à toutes sortes de jeux avec seuls spectateurs : des pigeons. Mais loin de là, un joueur a troqué la pétanque pour un bon livre assis sur un banc devant ce qu'ils appèlent le Parlement de la Catalogne: un magnifique Parc, une statue de femme littéralement découragée à mon goût devant ce Parlement qui me semble morose et mort. Néammoins, des jeunes courent partout, un zoo est proche. Notre marche non planifiée nous amène finalement du côté de la Barcelonata. Je me suis plongée, non pas dans la mer puisque nous étions à la plage, mais bel et bien dans un plat de fruits de mer accompagnés de pâtes2007_435. J'étais en train de mourir de faim. Mon mari prend le temps de s'extasier devant ces surfeurs qui s'essaient par misère de glisser sur la vague qui tarde à grossir. Le ventre plein, nous rêvons devant les bateaux à voile qu'on aimerait un jour acquérir. Je reviens de 2 semaines de mission et mes pieds crient fatigue. Mon mari tout énervé de sortir un peu du Canada, avait l'energie d'un loup devant sa petite chaperon rouge. Bref, je ne vous dis pas les concessions faites pour satisfaire les deux mondes. Nous avons longés l'avenue, devant les palmiers, criant après les pigeons, prenant une dernière photo devant la statue de Christophe Colomb, finissant la boucle pour revenir à la Rambla et nous sommes rentrés dans notre chambre, blottis, fatigués, satisfaits, et rapidement endormis vers le....7e ciel. Au lever, nous sommes fin prêts pour notre Tapas Crawl.

L'eixample

2007_522De la Rambla, vous allez jusqu'à la Place de la Catalunya, vous continuez sur la Passeig de Gracia (le petit Champs-Élysée barcelonais) et vous entrez dans le quartier de l'eixample. D'ici, vous visiterez les délires de Gaudi dont les Casas (Milà et Batlo) de la Passeig de Gracia mais également en prenant le métro vers le Parc Guell et la Sagrada Familia. Notre circuit a commencé par une balade en métro de Liceu (métro en plein Rambla) jusqu'à la station Diagonal pour changer vers la Sagrada Familia. Ce fut un beau matin, chaud et2007_546 ensolleilé, mais également occupé. Une horde de touristes en bus nous a devancé pour faire la queue à l'entrée de la fameuse cathédrale en perpétuelle construction. En effet, des grues ornaient la facade multiple de cet oeuvre inachevé de Gaudi, on prédit la finalisation de ce chantier en 2025, qui avait commençé en 1882. De l'intérieur, une abondance de marbre neuf, fraichement faconné par des ouvriers qui nous offrent tout un spectacle. Imaginez-vous être dans le chantier de Notre-Dame de Paris quand elle était juste en construction. De l'extérieur, le bout de ce clochers en fruits, encore protégé par une mince couche blanche, mon zoom l'a mortalisé.

2007_578De là, nous ne trainons pas, nous partons au Parc Guell, retour au métro Diagonal et2007_595 direction sur la ligne verte jusqu'à Vallcarca. De là il faut monter le long escalier...et l'escalator pour les paresseuses. Du haut du Parc, une vue embrouillée de Barcelone et du chantier de la Sagrada Familia. Des balades dans le parc pour nous retrouver, éssouflés devant des colonnes doriques bizarrement taillés hypnotisant. Une visite de la maison de Gaudi oû l'on peut retrouver les meubles du fameux architecte aussi bizarre que le reste de ses oeuvres. Je me demandai si tous ces meubles sont aussi confortables. Et pour finir la visite, une visite des maisons de champignons, inspiration de ces champignons hallucinogènes que Gaudi mangeait pour créer ses oeuvres?

De retour, nous filons pour une balade tranquille sur la Passeig de Gracia pour cloturer à cette visite des oeuvres de Gaudi: les fameux Casas.

La Casa Milà (à remarquer les balcons)

2007_607

La Casa Batlô (un voyage au fond de la mer)

2007_611

Mais il n'y a pas que cela, il faut prendre le temps d'admirer la diversité des batisses sur cette avenue.

Le Montjuic

2007_645Nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour visiter le Montjuic, je boudai, mes pieds n'en pouvaient plus, c'est trop grand et j'avais juste envie de m'asseoir. Les batiments ne m'intéréssaient pas sauf la partie du Poble Espanol, une réplique des différentes maisons espagnoles, très joli, colorées et village assez vivant. Si j'avais plus d'énergie, je serai rentrée dans chaque maison.

Le Montserrat

2007_690Nous avons décidé à la dernière minute que nous passerons une journée au monastère de Montserrat à 50 km de Barcelone, quelques minutes de train de banlieue, niché à 700 mètres d'altitude dans la montagne. Nous arrivons tôt le matin, la montagne venait de se réveiller, les nuages cachent le Montserrat. Le téléphérique monte à une vitesse assez rapide vers le paradis, les nuages embrouillent le paysage et devant nous comme une apparition, le monastère taillé dans la montagne. Mais quelle sérénité, cela nous a changé de l'ambiance de Barcelone. Dans la cathédrale, la messe, quelques minutes de receuillements, un cierge allumé pour nos bien-aimés et nous reprenons le téléphérique vers 1000 mètres d'altitude pour avoir cette vue magnifique:

2007_728  2007_732

Au Montserrat, ce fut une journée de repos à admirer le paysage, le calme et arrêter un peu avant de reprendre le vol vers Montréal.

Les tapas Crawl

2007_469Comment visiter Barcelone sans faire un tour des bars à tapas. Mon mari et moi avons décidé de ne manger que des tapas les soirs et faire le tour de bars à tapas et2007_468 choisir le meilleur de la place. Il y a les tapas debout et les tapas assis. Je préfère m'asseoir autours d'un bar, sur une chaise bien élevée pour bien me mettre à l'aise pour boire la Sangria ou le cidre. Il y a les tapas (raciones ou demi-raciones) mais il y a les pintxos (amuse-guelle). Je préfère les pintxos, petit mais tu peux te permettre une trentaine de variétés. Les pintxos sont étalés sur un long bar, chaque personne se sert et compte honnêtement le nombre ingurgité, paie quand est rassasié. Et mon adresse préféré serait le TXAPELA sur la Passeig de Gracia non loin de la Place de la Catalunya. Les pintxos sont particulièrement excellent, un vaste choix, un menu à photo pour les illétrés et un service impéccable....et assis SVP! Leur sangria au vin blanc est excellent aussi. Les autres adresses seraient la Vinya del Senor (Bar à vins en face de Santa Maria del Mar dans la Rambla). Le Sagardi proche du métro Jaume (Barri Gotic), des dizaines de tapas et pintxos mais service debout, clientèle branché mais mets pas cher.

Alors, si vous y allez, profitez en, en attendant Les photos ici!

Bon voyage!

Trouvé par elodieriana à 20:27 - Chroniques Voyages - Pirates [5] - Permalien [#]

Pirates

    excellent

    merci pour une très belle chronique.

    je trouve que barcelone a un petit air de montréal, au niveau de l'état d'esprit des gens. la ville est très belle, mais je te conseillerais de rencontrer aussi des barcelonais.

    Volé par heri, 28 avril 2007 à 07:51
  • Je ne connais pas Montréal ... mais quand on me parle de Barcelone un mot me vient à l'esprit l'architecture et le nom de Gaudi reste gravé dans ma mémoire Alors des nuits blanches aux rythmes endiablés ?

    Volé par tomavana, 28 avril 2007 à 13:07
  • Entrer en contact

    Bonjour !
    Votre blog est vraiment très intéressant. J'effectue actuellement un travail sur les blogs. Accepteriez-vous de me communiquer votre adresse de courriel pour que nous échangions à ce sujet ?

    Merci

    Volé par Laurent, 08 mai 2007 à 22:09
  • Happy you to see so many things in such nice areas
    Thanks for taking so many pictures and sharing !

    Volé par Lilia, 15 mai 2007 à 10:07
  • Lilia : U'r Welcome!! it's summertime so enjoy!!!

    Laurent : À bientôt j'espère! Je suis de retour au Canada maintenant

    Tomavana : Nuit endiablé en effet, le poids des 30 ans se fait sentir...on n'a plus 18 ans...après quelques litres de sangria, le corps fléchit.

    Heri: we should try to meet this time.

    Volé par elodieriana, 03 juin 2007 à 10:07

Voler un trésor