Les trésors d'Elodieriana

Hors de l'ordinaire dites-vous?

28 août 2007

In loving memory of Sedera

In loving memory of my 2nd Dad

Il est né le 21 février, 20 jours après mon anniversaire. Il était un cynique Verseau comme moi qui ne tarissait pas d’humour. Sa femme, ma 2e mère, est né le 6 janvier, le jour où on fête les Rois et qu’on mange comme des ogres en famille avec mes cousines. Ses deux filles sont nées le 13 janvier et le 15 juin. Aujourd’hui le 28 août 2007, il est décédé accidentellement.

Son nom est Sedera. Il m’a élevé comme sa fille depuis ma tendre enfance jusqu’à mes folies d’adolescente. Nous partagions le même plat de varin’ampango, je le menaçais de le finir s’il me quittait un instant, il me nourrissait tous les midis à la sortie de l’école, et il refusait de m’ouvrir la porte quand j’arrive en trombe en sonnant comme une retardée durant 5 minutes.

Il faisait des légumes marinés et épicés que je m’empressais de manger avant maturité, il se laissait aller aux câlins et m’utilisait comme cobaye pour pratiquer la réflexologie, il faisait des grimaces quand on l’appelle par son nom Jéli et il crie « joli !» devant la télé quand le footballeur marque un but. Il a couru dans la salle de bal avec un bébé dans une poussette et à la fin de la soirée, il est tombé sur une des bouteilles de vin.

Il m’enguellait de gratter mon nez à longueur de journée, il se moquait des bruits que je faisais lors de mes crises d’asthme, il riait de moi et sa femme car on mesurait 1,50m, et il me regardait sans dire mot quand je rentre à la maison…coupable….éjectée de l’école pour avoir fait des bêtises.

Mais aujourd’hui, j’ai pleuré à chaudes larmes, j’ai l’âme en peine. Tantôt je riais, tantôt je pleurais. Mais surtout, je me sens éloignée de tous. C’est le défi, ou disons le choix de l’expatriée? J’entends mes proches se marier, avoir des enfants et mourir. Oui, j’entends mais je ne vois pas. Je vis les joies et les peines mais je ne les partage pas avec eux. Ma grande sœur me disait un jour : « Pourquoi as-tu déménagé au Canada? C’est si loin ».

À toi, mon oncle chéri, reposes en paix. Je suis loin mais tu es proche de mon cœur. Tu raconteras à mon père tout ce qu’on a vécu ensemble.

À bientôt, Je t’aime.

Trouvé par elodieriana à 16:11 - Izaho ihany - Pirates [3] - Permalien [#]

Pirates

    Mes condoléances ma chérie,
    C'est un très belle histoire et tu sais très bien que la vie sur cette terre n'est que passagère....
    Tu dis tout le temps que tu es loin mais au fond de toi tu sais que tu n'as jamais été aussi proche des gens que tu aimes,la distance ne compte pas...
    Bises

    Volé par jogany, 29 août 2007 à 19:25
  • Bien que tardives... Toutes mes condoléances aussi...
    Le prix de l'expatriation c'est un peu comme le coût d'opportunités. Certes on passe à côté de beaucoup de choses mais on en découvre d'autres à chaque fois.
    D'ailleurs quand je me demande si celà en valait la peine, ma réponse est ... Oui...
    Et le jour où je commencerais à douter... C'est qu'il est temps de déménager à nouveau hhhh

    Volé par Marc, 21 septembre 2007 à 11:41
  • Mes condoléances

    Que son âme repose en paix.
    Je viens d'apprendre cet évènement et une grosse boule de chagrin a fait surface en ce matin de dimanche. Ce n'est pas facile de perdre quelqu'un dans la famille et encore moins quelqu'un auquel tu t'es attachée malgré les engueulades ;o). Pour moi, avec le temps, mes engeulades (surtout avec mes parents et mes frères) sont devenues de véritables moments de bonheur et d'attachement. De doux souvenirs auxquels j'y pense avec le chagrin ou le sourire dépendamment de mon état d'âme.
    Je pense que la perte de quelqu’un d’aussi cher dans la famille et un rappel que la vie est éphémère et qu’il faut garder contact avec toutes les personnes qu’on aime et qu’on adore et qu’étant loin c’est important de le manifester avec des paroles et des actions peu importe le moment et le moyen.

    Sur ce, je te dis Courage.

    Volé par Hager, 23 septembre 2007 à 10:52

Voler un trésor